Imprimer Envoyer a un ami

La nature à l'état brut

Un parc de 7 hectares entouré de douves

Pique-nique géant dans le parc du château pendant la corrida de Langueux

Chaque année en juin, le Château des Marais accueille les participants de la Corrida internationale de Langueux pour une halte bien méritée dans le parc à l'heure du déjeuner. Après avoir traversé la baie, ils sont quelque 700 coureurs et marcheurs à apprécier ce moment de calme et de tranquillité, à l'ombre des grands arbres. En participant à ce grand événement sportif et festif, le Château des Marais s'implique dans la vie locale du pays de Saint-Brieuc.


Le Château des Marais est situé dans un environnement exceptionnel : un parc boisé planté au début du siècle et laissé en friches quelques années. Ce sont les saisons et le climat breton qui l'ont naturellement modelé. Depuis quelques années, le nouveau propriétaire des lieux a éclairci sous-bois et allées tout en laissant aux arbres et aux végétaux la liberté de s'épanouir.

Protégeant le château, c'est un bois à «La Belle au Bois dormant» qui s'offre aux visiteurs, propice aux promenades romantiques ou à d'interminables parties de cache-cache. Edifié sur une zone humide qui lui a valu son nom, le domaine des Marais est entouré de douves construites pour délimiter le parc mais aussi pour assécher les terres. Ici et là, les fossés s'élargissent pour laisser la place à de petites mares recouvertes de lentilles d'eau, où nagent grenouilles et gardons.

Douceur du verger

La prairie, envahie par la lumière du jour, bordée de camélias et de massifs d'hortensias offre un extraordinaire terrain de jeu. Sur son côté est, se déploient le verger et ses arbres fruitiers : noyers, pommiers et poiriers. Un espace privilégié agréable en toutes saisons : taille au printemps, farniente en plein été et cueillette des fruits à l'automne.

Un peu plus loin, le XXème siècle a déjà laissé son empreinte avec la plantation d'une bambouseraie qui, visiblement, s'est parfaitement acclimatée au climat breton. Enfin, mention spéciale pour un arbre extraordinaire, chêne vert séculaire qui étend ses ramifications au dessus de la terrasse du château, jouant, en plein été, le rôle apprécié de parasol naturel. Parmi les autres espèces on retrouve : chênes, hêtres, frênes, châtaigners, noyers, érables, sapins, prunus...

Entre terre et mer, entre sous-bois, prairie et verger, c'est un sentiment de retour aux sources qui prévaut, empreint de la force de la Bretagne.